Vallée de la Suippe

Un territoire à enjeux. La bioéconomie ouvre pour le développement du Grand Reims des perspectives fondées sur le dynamisme de la plaque agro-industrielle de Bazancourt.

La communauté de communes de la Vallée de la Suippe a été constituée en 2004. En 13 ans d’intercommunalité, le territoire s’est structuré et équipé. Fortement orientés vers la jeunesse et l’emploi, les chantiers qui ont été menés ont représenté un investissement de près de 30 M€. L’effort a porté sur les 13 écoles qui ont été remplacées par 4 nouveaux pôles scolaires (Auménancourt, Warmeriville, Boult-sur-Suippe et Bazancourt), « dignes du XXIe siècle, dotés des outils éducatifs pour répondre aux enjeux de demain », précise Yannick Kerharo, président de l’ex-communauté de communes.

En direction de la petite enfance et des jeunes, une nouvelle crèche a été construite à Boult-sur-Suippe et différents équipements de loisirs ont été installés dans plusieurs communes. Tout ceci a été entrepris avec la volonté d’organiser des services de proximité correspondant aux attentes des 8500 habitants et d’harmoniser l’offre.

Un système Vertueux

Le territoire a pris son essor parallèlement à la montée en puissance du pôle de compétitivité Industries et Agro-ressources qui s’est développé en partie sur la commune de Bazancourt, autour de Cristanol, Futurol, Cristal Union, Chamtor, Air Liquide… Grâce à une solution mise en oeuvre collectivement, le pôle a pu être équipé du très haut débit à coût maîtrisé. Créateur d’emplois et d’innovation, il a affermi la vocation aux biotechnologies et à la bioéconomie de la région de Reims.« Depuis la Ferme 112 jusqu’à la plaque agro-industrielle de Pomacle-Bazancourt, le Grand Reims va maîtriser de l’amont à l’aval toute la chaîne de réflexion et de création de valeur, où chaque partie a son importance. »

Toutes ces entités vont évoluer dans un système d’économie circulaire vertueux : « L’énergie, l’eau, les produits transformés par les uns vont servir à d’autres pour optimiser leurs coûts d’exploitation. » En complément du pôle, la CCI de Reims-Epernay a préparé avec les élus de la Vallée de la Suippe et de
Beine-Bourgogne l’ouverture en plusieurs tranches d’espaces d’accueil pour des entreprises de la filière agro-ressources aux Sohettes-Val-des-Bois, sous la bannière « Reims Bioeconomy Park ».

Mais la croissance ne doit pas se faire au détriment de la qualité de vie. « Il est de notre responsabilité de veiller à ce que le pôle continue de se développer dans le respect des habitants, de l’environnement, de la ressource en eau », confirme Yannick Kerharo. Dans le droit fil, la communauté de communes a participé avec deux autres intercommunalités riveraines aux travaux de protection des berges et d’entretien de la Suippe, « ce cordon ombilical qui relie un bon nombre de nos communes et que longent de belles étendues boisées à valoriser. » Le chantier devrait être poursuivi par la communauté urbaine qui en reprend la compétence.

Les 7 communes :

Populations totales 2014 entrées en vigueur au 1er janvier 2017.

Contact :

Du lundi au vendredi
9h - 12h / 15h - 18h
BP 2 • 19 rue Gustave Haguenin • Bazancourt
Tel : 03 26 49 72 70
Directeur : Jean-Michel Leduc
7 communes, 8 575 hab., 65 agents 

Les pôles territoriaux du Grand Reims :