Tardenois

Un territoire à géométrie variable. Remanié au gré des dernières cartes intercommunales, le territoire a des atouts à valoriser dans le Grand Reims, notamment ses vignes et ses églises classées.

La fusion de la communauté de communes Ardre et Tardenois avec celle du Châtillonnais a été scellée le 1er janvier 2014 pour donner naissance à la communauté de communes Ardre et Châtillonnais. Dans le nouveau schéma intercommunal en vigueur depuis le 1er janvier 2017, seules 18 communes de cet ensemble se sont jointes au Grand Reims. Les huit autres se sont tournées vers la communauté de communes des Paysages de la Champagne, créant une échancrure dans la géographie de cet espace administratif.

« En 2014, nous avons vécu une fusion compliquée, rappelle Bruno Cochemé, président de l’ex-communauté de communes. Il a fallu deux ans pour la mettre en place. Alors que les autres communautés de communes basculent dans le Grand Reims, la nôtre est coupée, ce qui oblige à la dissoudre et à dissocier l’équipe d’agents. C’est encore plus compliqué et humainement difficile. Nous sommes aussi la communauté de communes qui avait le plus de compétences.Tout cela fait de nous un cas à part mais une belle réussite. »

Peuplé de plus de 3000 habitants, le territoire est une zone de grandes cultures, à côté desquelles affleurent à l’ouest les vignes et les villages de la Montagne de Reims, dont celui de Pourcy où siège la Maison du Parc, le centre opérationnel du Parc naturel régional. Quelques PME dynamiques contribuent
à la marge au développement économique.

Un point multiservices

De ce territoire, Ville en Tardenois est le centre de gravité, situé sur la D980 entre les deux pôles d’attraction que sont Château-Thierry et Reims. La collectivité dispose d’un pôle scolaire, d’un beau gymnase ouvert aux écoles et aux associations, d’une bibliothèque intercommunale très animée, reliée
à la Bibliothèque départementale de prêt. La communauté de communes dispose d’un point multiservices à Ville en Tardenois qui apporte auprès de la population des petits commerces et services de proximité.

Elle a par ailleurs porté une attention particulière à l’entretien des monuments historiques, et en particulier des églises romanes reliées par un circuit touristique fréquenté. D’un intérêt patrimonial reconnu, elles permettent d’élargir aujourd’hui l’offre touristique rémoise. « Le Grand Reims ne reprend pas cette compétence mais a accepté néanmoins de mener à leur terme les projets de rénovation que nous avons engagés sur les églises classées de Lhéry et de Jonquery avec le soutien de la DRAC », apprécie Bruno Cochemé.

Une nécropole nationale et plusieurs cimetières militaires britanniques, allemands et italiens, conservant le souvenir des hommes qui ont pris part aux combats de la Première Guerre mondiale, font vivre le tourisme de mémoire.

Les 18 communes

  • Anthenay (80 h)
  • Aougny (109 h)
  • Bligny (113 h)
  • Brouillet (91 h)
  • Chambrecy (145 h)
  • Chaumuzy (399 h)
  • Cuisles (143 h)
  • Jonquery (110 h)
  • Lagery (207 h)
  • Lhéry (79 h)
  • Marfaux (150 h)
  • Olizy (161 h)
  • Poilly (89 h)
  • Pourcy (164 h)
  • Romigny (204 h)
  • Sarcy (246 h)
  • Tramery (157 h)
  • Ville-en-Tardenois (647 h)

Populations totales 2014 entrées en vigueur au 1er janvier 2017.

Contact :

Du lundi au vendredi
9h - 12h30 / 13h30 - 17h30
9 rue des Quatre Vents • Ville-en-Tardenois •
Tel : 03 26 61 85 95
Directrice : Sophie Cambon
18 communes, 3 303 hab., 27 agents

Les pôles territoriaux du Grand Reims :