Pour une agriculture plus verte

Spécialisée dans le marché des bio-intrants, la start-up Nile prône une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Avec l’objectif de diminuer la quantité de produits phytosanitaires.

Type d'évènement

Développement Durable

En ces temps où l’agriculture amplifie ses actions pour être plus durable,la start-up Nile arrive à point nommé. Développée à Pomacle depuisjanvier par ARD et Eléphant Vert, groupe suisse promoteur d’un nouveau modèle d’agriculture, cette société propose une solution complémentaire à la chimie. 

« Les bio-intrants, comme des plantes ou micro-organismes extraits du sol, permettent d’alléger la dose de pesticides », indique Yvon Le Hénaff, directeur général d’ARD et administrateur de Nile. Partenaires du projet, ARD et Nile se complètent.

Le premier apporte ses connaissances technologiques quand le second, lui, diffuse son savoir dans le développement de nouvelles solutions. « Cette start-up veut développer trois gammes de produits : des bio-fertilisants, des bio-stimulants et des produits de bio-contrôle », poursuit Yvon Le Hénaff. Les premiers produits devraient voir le jour en 2022.

« Après validation des solutions en espace confiné, celles-ci doivent être testées en parcelles puis obtenir des autorisations de mise sur le marché. L’ensemble du processus peut prendre trois à quatre ans ». L’aide du Grand Reims devrait être sollicitée en 2019.