Déposez vos emballages, cumulez des points et vous serez récompensés. Les déchets seront à 100% recyclés.

Gestion des déchets

Si, en matière de déchet, les actions menées par la ville de Reims et le Grand Reims sont nombreuses, la collectivité poursuit sur sa lancée et instaure en septembre la collecte complémentaire des emballages par automate.

Déployés sur plusieurs sites à haute fréquentation, les automates ont pour vocation de capter les déchets recyclables générés en dehors du foyer. La ville de Reims et le Grand Reims, en collaboration avec Suez RV REIMS, assureront l’articulation de cette phase expérimentale qui fait la part belle au trieur, en lui proposant des récompenses émanant de partenaires locaux ou institutionnels (notamment de la part de la ville de Reims avec de nombreuses récompenses) en contrepartie de son geste vertueux, ou en lui offrant la possibilité de faire un don à une association.
 
Le dispositif d’automates, pour une collecte complémentaire nécessaire
 
En 2021, ce sont plus de 16 200 Tonnes de matériaux recyclables collectés à l’échelle du Grand Reims, via les bacs et les sacs jaunes, soit l’équivalent de 55 kg par habitant. Afin de faire face aux obligations de recyclage, avec notamment un taux de collecte des bouteilles en plastique de 90 % à l’horizon 2029 (Loi AGEC relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire), le Grand Reims a opté pour une collecte complémentaire pour améliorer ses performances en matière de matériaux recyclables. Il faut souligner que parmi les ordures ménagères collectées, plus de 16 % d’entre elles appartiennent au tri sélectif. Compte tenu des objectifs de la collectivité, la collecte des matériaux recyclables par automate est spontanément apparue comme la solution idéale aux objectifs de la collectivité.
 
Cinq automates sont prévus sur le territoire du Grand Reims, ils seront implantés sur le site de l’URCA, sur le parking du supermarché Cora la Neuvillette, à la Maison de quartier des Châtillons (place des Argonautes) et au droit des Halles du Boulingrin (rue de Mars). L’emplacement de la cinquième borne reste à définir. Les bouteilles en plastique, les canettes métalliques et les briques alimentaires sur le domaine public, ou privé, seront collectées via les bornes appelées « Réco by Suez ». Ce qui permettra d’éviter que ce flux ne soit déversé dans les corbeilles de rue ou sur le domaine public sans être recyclé, un dispositif présentant un double bénéfice, puisqu’il contribue à la propreté du domaine public tout en développant le geste de tri dans les quartiers. Les acteurs du territoire (Maisons de quartier, centres sociaux, structures éducatives et sportives, associations, commerces, etc.), participent pleinement à ce dispositif en fournissant des récompenses pour encourager les citoyens à adhérer à cette collecte. Les usagers, pourront bénéficier, en contrepartie de leur geste de tri, de récompenses au sein d’établissements ou de structures privées ou publiques de proximité. La récompense pourra être, sur la volonté de l’usager, versée sous forme de don à une association locale, retenue dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt, renouvelé annuellement. L’association « Marchons Utiles » sera la première structure associative à bénéficier de dons pour l’année 2022.
 
Réco by Suez : Triez, recyclez, gagnez !
 
SUEZ RV REIMS a été retenue dans le cadre d’un marché public pour articuler, déployer et animer ce projet, durant 4 ans, sur le territoire du Grand Reims. Fabriquées en France, les bornes de tri Réco by Suez ont été mises en place dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt sur la collecte innovante et solidaire lancé par CITEO, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et l’ADEME. Si seulement 54,5 % des emballages sont recyclés à ce jour en France, les automates Réco permettent quant à eux de recycler 100 % des emballages collectés en matière première secondaire. Après une opération de tri et de conditionnement, les plastiques deviennent de nouvelles bouteilles, des barquettes alimentaires ou de la fibre textile. Les canettes servent à la fabrication de vélos, de pièces automobiles ou d’électroménager. Quant aux briques alimentaires, elles sont transformées en essuie-tout, en papiers toilette ou en fibres textiles. En plus du côté pratique, il faut souligner l’aspect ludique de ces bornes, qui de plus sont interactives, puisqu’elles sont connectées au site www.reco.suez.fr. Un moyen pour l’usager de créer son espace personnel en ligne pour suivre la quantité d’emballages déposée et évaluer son impact positif sur la planète.
 

Actus liées

Dernière mise à jour : 23 septembre 2022

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?