Le lycée LaSalle Reims-Thillois ancré dans le Grand Reims

Etablissement privé sous contrat, le lycée LaSalle Reims-Thillois a la particularité de former les jeunes aux métiers de l’agriculture et des espaces verts mais aussi de laboratoire, en lien avec les acteurs et les atouts du territoire.

Type d'évènement

Education

L’été est un peu plus court à Thillois que dans d’autres lycées. Partenaire de la foire de Châlons depuis une dizaine d’années, l’établissement mobilise en effet ses élèves au côté des organisations agricoles pour assurer une présence dynamique sur la ferme pédagogique et au bar à lait. Cette année, ils ont aussi mené auprès des visiteurs une enquête sur l’origine des produits alimentaires qu’ils consomment et participé au forum « l’agriculture recrute ». Une autre équipe était dans le même temps à la foire agricole de Sedan, contribuant notamment à l’animation du stand « Bienvenue à la ferme ».

Le lien entre le lycée LaSalle Reims-Thillois et le monde agricole est étroit : ses formations aux métiers de l’agriculture (de la 4e au BTS ACSE1, en passant par le bac technologique STAV2) préparent de fait les professionnels de demain, qu’ils aient un projet d’installation, s’emploient dans des entreprises de négoce, fassent du conseil, ou encore travaillent dans les chambres consulaires ou les centres de gestion, etc.

Pas étonnant dans ces conditions que l’établissement soit associé aux projets innovants du territoire, tels que TerraLab (ex-Ferme 112). « Nous sommes au conseil d’administration de Terra Solis qui pilote ce projet. Cela nous permet de faire venir des intervenants, de faire bénéficier nos élèves de contacts et d’informations, en les impliquant également dans certaines expérimentations », indique Yves Duthoit, le nouveau directeur.

LA FILIÈRE LABORATOIRE TRÈS DEMANDÉE

Si son fondement historique est agricole, le lycée accueille aussi des jeunes en bac pro Aménagements paysagers qui, avec un certificat de qualification professionnelle ou un BTS par la suite, pourront s’orienter vers la création d’espaces verts et l’entretien des végétaux. Mais aujourd’hui, la filière la plus attractive de l’établissement est celle qui mène aux métiers de laboratoire (bac pro Laboratoire contrôle qualités et BTS Anabiotec3), tant dans les domaines de l’environnement, de la santé humaine ou animale que dans l’industrie pharmaceutique, agroalimentaire ou cosmétique. A noter que le pôle IAR (Industries et agro-ressources) de bioéconomie à Pomacle-Bazancourt est un autre partenaire naturel du lycée.

Soutenu par la région Grand Est en ce qui concerne les bâtiments et le programme Lycée 4.0, l’établissement thilloisien dispose en outre d’installations de qualité grâce aux campagnes de travaux réalisées ces dernières années ; avec en particulier la rénovation de l’internat des garçons et la construction d’un gymnase. Dans la vie scolaire, la nouveauté vient de la création cette année d’une option dragon boat proposée aux élèves de 1e STAV2, avec l’ambition d’emmener une équipe aux championnats de France.

Pour Yves Duthoit, le prochain défi à relever sera lui aussi « sportif » : il s’agit de la réforme en cours de la voie professionnelle : « Pour ne pas rester au pied des marches, il y a une réflexion nécessaire à mener avec les équipes sur l’ouverture de nos cursus à l’apprentissage, voire à la formation continue, et plus tard sur le mixage des publics. D’où l’importance des relations qu’on peut avoir avec les entreprises, les élus et tous les acteurs locaux. »

 

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?..