Assainissement collectif : 228 foyers de Lavannes raccordés et des travaux lancés à Bourgogne-Fresne

Alors que la réception des travaux sur la commune de Lavannes (environ 3,6 millions d’euros) s'est déroulée mercredi dernier, le Grand Reims lance en novembre de nouveaux travaux d'envergure pour la commune de Bourgogne-Fresne, d'un montant de 8 157 000 € HT.

Type d'évènement

Eau - Assainissement

Toutes les habitations de Lavannes (Pôle territorial Beine Bourgogne) sont désormais raccordables au réseau de collecte, soit un volume d’eau traitée de 24 400 m3 par an. Les eaux usées (douches, toilettes, lave-vaisselle, etc.) de la commune sont transférées par écoulement gravitaire vers le réseau d’assainissement de Witry-les-Reims en passant par la commune de Caurel. En plus du réseau de collecte (en limite de propriété privée), l’installation comprend trois postes de refoulement et un réseau de transfert.

Initié par la Communauté de Communes Beine-Bourgogne (CCBB) en 2011, ce projet d’ampleur (3,6 millions d’euros HT) a été mené par la communauté urbaine du Grand Reims. Pour les habitants, désormais soumis à redevance d’assainissement, le raccordement est obligatoire dans le délai de deux ans à compter de la mise en service du réseau public de collecte. Ce projet bénéficie d’un co-financement de l’Agence de l’Eau Seine Normandie (AESN) à hauteur de 31 % et du Conseil Départemental de la Marne à hauteur de 15 %.

Les avantages du réseau collectif

Environ 80% des installations individuelles de traitement des eaux domestiques, comme les fosses septiques, ne sont pas conformes à la réglementation. Le Grand Reims investit massivement dans le réseau d’assainissement collectif pour améliorer le traitement et limiter l’impact des eaux usées sur notre environnement. Parmi les 143 communes de la communauté urbaine, 91 sont aujourd’hui raccordées à un réseau collectif, 5 nouvelles communes le seront d’ici 2020.

Si le passage au collectif a un coût pour les propriétaires via la redevance et les frais de branchement, il leur permet d’éviter les charges de gestion et d’entretien de leur fosse ou des travaux très coûteux de mise en conformité de leur installation. A noter que le Grand Reims se charge du versement des aides au raccordement potentiellement accordées par l’agence de l’eau Seine-Normandie.

Un réseau de 900 km en développement

D’autres nouvelles communes seront équipées en assainissement collectif d’ici 2021. A Bourgogne-Fresne (1 416 habitants), les travaux de raccordement s’engagent en novembre pour une durée de 14 mois. Le raccordement est programmé vers la station d’épuration de Reims via Bétheny. Courville, Mont-sur-Courville et Saint-Gilles seront raccordés à la station d’épuration de Fismes.

Le Grand Reims, qui possède plus de 900 km de réseau d’eaux usées et 55 stations d’épuration, consacre plus de 17 millions d’investissement par an à ce volet de travaux jusqu’en 2021, soit un total de 86 millions.