La collecte collaborative du plastique testée avec Yoyo

Le Grand Reims teste en lien avec la ville de Reims une nouvelle forme de collecte des plastiques dans quatre quartiers rémois. Trop de bouteilles se retrouvent encore dans le bac d’ordures ménagères au lieu d’être recyclées, l’Etat, Citéo et l’Ademe soutiennent donc un nouveau dispositif pour aider quelques collectivités pilotes à proposer des systèmes inédits de collecte collaborative ciblant entre autres les personnes éloignées. A Reims, la collecte Yoyo est désormais accessible !

Type d'évènement

Développement Durable

Cette innovation grandeur nature sera testée pour 18 mois sur quatre quartiers denses de Reims regroupant 65 000 habitants : les Châtillons, Croix-Rouge - Hauts-de-Murigny, Maison Blanche - Sainte-Anne - Wilson et enfin le centre-ville. Le dispositif en place de tri sélectif sur le Grand Reims est performant : chaque résident produit annuellement 55 kg de matériaux recyclables, soit un taux de recyclage de 18% en moyenne (contre 14.3% de moyenne nationale, toutes matières confondues).

Reste que ce taux atteint seulement 17% dans centre-ville de Reims, 11% à Croix Rouge – Hauts de Murigny, 15% à Châtillons tout comme à Maison Blanche- St Anne- Wilson.

La mise en place de ce système complémentaire de collecte est orchestrée par la start-up Yoyo à partir de juin 2019. Depuis février 2017, la collecte Yoyo est testée dans 5 agglomérations françaises (Lyon, Bordeaux, Mulhouse, Marseille et Paris). Les résultats émanant de cette opération permettront d’évaluer la pertinence d’une prolongation ou de la reproduire sur d’autres quartiers rémois aux résultats similaires.

« Comme nous l’avions proposé suite à l’annonce du gouvernement en août dernier, la Ville de Reims et le Grand Reims s’engagent et se veulent performantes dans le tri du plastique. Trions et protégeons notre planète, c’est une priorité ! » Arnaud Robinet, maire de Reims, et Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims.

Comment ça marche ?

Ce programme est basé sur le principe d’écologie positive : « récompenser » les trieurs et les coachs qui trient leurs bouteilles en plastique dans des sacs Yoyo. Les coachs sont des animateurs, des points-relais sur le terrain formés aux consignes de tri. Les habitants cumulent des points qu’ils peuvent ensuite échanger contre des récompenses sur la boutique en ligne, telles que des produits éco-responsables, des accès gratuits à des lieux culturels ou sportifs, des activités loisirs, etc.

Une fois l'espace de stockage plein, les sacs Yoyo sont acheminés par un partenaire (entreprise d’insertion) vers le centre de tri du Grand Reims, pour être recyclés en direct. Les coachs sont des habitants, des associations, des centres sociaux qui veulent jouer un rôle dans leur quartier et agir contre la pollution plastique. Ils ont un rôle central dans le réseau Yoyo qui est rassemblé sur la plateforme Yoyo.eco. La campagne de recrutement des coachs est en cours !

Appel à projet national

Le financement de cette opération, estimé à 160 000 € pour quatre quartiers, sera soutenu par des aides à la tonne provenant de Citéo, entreprise privée en charge du recyclage des emballages
ménagers et des papiers, ainsi qu’un abondement de la part de l’Ademe. Améliorer la collecte de plastique permet à la fois d’augmenter les recettes générées par la revente, et de baisser les coûts grâce à la part détournée des volumes incinérés avec les ordures ménagères.

Dans le cadre de la feuille de route « économie circulaire » visant à collecter 100% des plastiques d’ici à 2025, le Ministère de la Transition écologique et solidaire a initié un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) avec Citeo et l’Ademe. Le conseil communautaire du Grand Reims a voté jeudi 21 mars en faveur d’une candidature du territoire au titre de sa compétence collecte et traitement des déchets.