Le Grand Est et le Grand Reims côte à côte

La Région et la Communauté urbaine s’engagent ensemble en faveur de la croissance et de l’emploi à travers la signature ce mercredi du Pacte OffensiveCroissance Emploi avec la région Grand-Est. Les entreprises feront partie des bénéficiaires de ce dispositif.

Type d'évènement

Économie - Emploi

La région Grand Est souhaite s’appuyer sur les intercommunalités pour déployer sa stratégie de développement économique. Il s’agit pour elle de conforter la compétitivité et l’attractivité du territoire. C’est dans ce but qu’un Pacte offensive croissance emploi (POCE) a été signé le 6 marsentre les deux parties, à l’image des signatures ayant déjà eu lieu avec l’Eurométropole de Strasbourg en août ou encore avec le Grand Nancy fin septembre.

A ce stade, ce contrat cadre ne comportera ni engagement financier, ni calendrier d’exécution. Si les actions à mettre en oeuvre et les budgets correspondants seront précisés au fur et à mesure, les axes sur lesquels les deux collectivités souhaitent travailler ensemble ont, eux, déjà été définis. Les thématiques retenues sont la bioéconomie, l’usine et l’agriculture du futur, l’accueil et le développement d’activités tertiaires, l’innovation et l’accompagnement des start-up, et enfin le soutien à l’activité en milieu rural.

La ruralité en première ligne

Les entreprises figurent parmi les principales bénéficiaires de cet engagement réciproque de la région Grand Est et de la communauté urbaine du Grand Reims. Cette dernière doit en effet créer deux nouvelles mesures destinées à aider certaines sociétés à investir et à se moderniser. L’une de ces aides sera destinée prioritairement aux petites et très petites entreprises industrielles, artisanales ou de services, dont le montant d’investissement n’atteint pas le seuil exigible pour bénéficier des aides de la Région.

Le second dispositif mis en place permettra aux commerçants et aux artisans situés en zone rurale de diversifier leurs activités, dans l’optique de proposer davantage de services à la population : la vente de timbres ou la réception de colis par exemple. Ces deux mesures pourraient être adoptées par le Conseil communautaire au mois de juin. A cet égard, le POCE prend tout son sens, car il permet de déroger à la loi, laquelle stipule que la Région est seule compétente pour accorder des aides directes aux entreprises, sauf convention expresse passée avec une autre collectivité. La durée de validité du Pacte offensive croissance emploi a été fixée jusqu’au 31 décembre 2021.