Ouverture à la circulation de la bretelle de la ZAC de Bezannes en direction d’Epernay

1,3 million d’euros. C’est le budget de l’opération conduite par le Grand Reims dans le cadre de sa compétence en matière de voiries pour améliorer la desserte de la ZAC de Bezannes. Ainsi, à l’issue d’un chantier de quatre mois, les véhicules provenant de cette dernière et désireux de se rendre sur l’avenue de Champagne n’auront plus à s’insérer dans le « rond-point de Champagne ». Ils disposeront d’une bretelle d’accès direct à la RD 951, en direction de Champfleury et d’Epernay. Cette opération d’ampleur permet de soulager à court terme le giratoire de 257 véhicules à l’heure lors de la période de pointe du soir (17 h – 18 h).

Type d'évènement

Déplacements - Transports
Schéma de survol du site d’aménagement de la bretelle de la ZAC de Bezannes vers la RD 951. En vert, le mail aménagé. Ce dernier borde la bretelle - en blanc -  qui permet un accès direct à la RD 951 depuis l’avenue Jean Monnet.

Le giratoire de Champagne, une entrée majeure dans Reims. A l’issue du chantier d’aménagement de cette bretelle, le giratoire de Champagne est donc soulagé de 257 véhicules à l’heure sur le total de 564 véhicules entrants par l’avenue Jean Monnet (celle provenant de la ZAC de Bezannes). Le chantier a démarré le 1er octobre 2018.

A noter, à l’horizon 2026, lorsque l’ensemble des programmations seront sorties de terre sur la ZAC de Bezannes, la bretelle en cours d’aménagement aura un impact bien supérieur encore. En effet, on estime le délestage à moyen terme de 433 véhicules provenant de la ZAC sur un total de 1 151 véhicules à l’heure de pointe du soir sur le giratoire.

Les diverses étapes pour la création de cette bretelle entre l’avenue Jean Monnet et l’avenue de Champagne

  • Création d’une voie de 3,50 m avec insertion sur la RD 951
  • Création d’une bande de dégagement de 2 m avec glissières et sécurité et protection motard
  • Reprise d’un alignement d’arbres
  • Mise en place d’un éclairage spécifique pour la bretelle
  • Création d’une noue pour la récupération des eaux pluviales
  • Les arbres existants ont été abattus car ils se situaient sur l’emprise de la future voirie. Un alignement d’arbres sera replanté début 2019 : environ 20 sujets de type arbres à grand développement (érables).

Coût de l’opération

Le coût d’opération dépassera 1,3 M€ avec 1 265 000  € TTC pour la voirie, 62 000 € TTC pour l’éclairage et entre 20 000€ TTC et 45 000 € TTC pour les espaces verts.