Pomacle verdit son territoire

Grâce à toute une série d’aménagements paysagers, et notamment la création de deux « forêts urbaines » à l’intérieur du village, la commune s’apprête à changer radicalement de visage.

Type d'évènement

Au fil des communes Cadre de vie - Environnement

D’ici à 2021, le village de Pomacle sera devenu méconnaissable, ou presque, mais dans le bon sens du terme. Une « explosion » végétale va en transformer la physionomie, aussi bien en son centre qu’aux alentours. Le programme mis en oeuvre vise à améliorer le cadre de vie des habitants, tout en donnant une nouvelle identité visuelle à la commune.

Par ailleurs, ce projet de verdissement à grande échelle contribue, à sa façon, à protéger l’environnement en renforçant la biodiversité, en améliorant la qualité de l’air et en luttant contre le réchauffement climatique (la forêt est connue pour réduire en particulier la concentration en particules fines tout en rafraîchissant l’atmosphère).

Dans le cas de Pomacle, les aménagements en cours ont également pour but d’atténuer les conséquences visuelles, sonores et olfactives de la présence du complexe agro-industriel — dont nul au demeurant ne remet en cause le rôle essentiel dans l’économie locale — en formant une sorte de barrière végétale.

DIX ANS POUR UNE « FORÊT »

Concrètement, trois zones vont être traitées en priorité : la place centrale du village, la zone de détente constituée du fitness parc, du terrain de foot, du terrain de tennis, de l’aire de jeux et du parking, ainsi que les entrées situées aux quatre points cardinaux de la commune. La place centrale et la zone de détente vont voir pousser ce que les spécialistes appellent une « forêt urbaine » : jusqu’à 1 635 arbres, selon les options retenues, y seront plantés sur une surface de 545 m2 au maximum, en fonction là aussi de la formule adoptée.

Les essences seront sélectionnées en fonction de la vigueur de leur croissance, puisque les « forêts » devront avoir atteint leur taille adulte en dix ans. Ce procédé a déjà permis de restaurer 1 600 forêtsindigènes à partir d’arbres locaux partout dans le monde. Les habitants participeront de manière symbolique à leur plantation au cours d’un événement festif. Les deux sites seront également ornés de haies, d’arbustes et de plantes diverses.

De son côté, l’église aura droit à un traitement spécifique avec la création d’une haie végétale longeant le chemin qui mène au cimetière. En outre, un jardin ou un verger sera aménagé autour de  l’école, lorsque celle-ci aura été déplacée. Il est prévu par ailleurs de mettre en valeur le sentier de balade ceinturant le coeur du village grâce à l’ajout de végétal et d’une signalétique appropriée. La nouvelle déviation desservant le pôle agroindustriel ayant entraîné la destruction de haies, on procédera à la replantation de quatre haies champêtres faisant office de brise-vent dans un champ.

Les aménagements concerneront enfin les abords de la commune, dont les quatre entrées principales bénéficieront de l’apport d’arbres et de haies champêtres. La réflexion portera aussi sur la création d’une zone boisée entre Pomacle et le site agro-industriel, en complément des aménagements paysagers déjà réalisés ou à venir sur ce site et sur la commune de Bazancourt jusqu’à la Suippe. La circulation des piétons et des cyclistes y sera privilégiée.

Le chantier se déroulera en 2020 et 2021. Il sera complété ultérieurement par des travaux de voirie paysagers sur la place principale et par la réfection des trottoirs de la commune.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?..