Reims Revea Vacances : un nouveau camping pour la saison 2020 !

Le projet Reims Revea Vacances prend forme ! Le camping urbain qui va voir le jour à Saint-Brice-Courcelles se concrétise grâce à la signature du contrat de concession avec le groupe Sogeval retenu pour la construction et l’exploiration du site. Situé sur le site du Château de la Malle, ce camping doit ouvrir ses portes le 1er juillet 2020, 72 hébergements devraient être y proposés dans un écrin haut de gamme (4 étoiles). Ce projet d’hôtellerie de plein air a été lancé par le Grand Reims après une étude révélant la pertinence d’un tel équipement.

Type d'évènement

Tourisme & Patrimoine

L’objectif du Grand Reims est de proposer une hôtellerie de plein air haut de gamme, labellisée 4 étoiles et composée de bungalows, d’écolodges, de chalets en bois et d’emplacements nus dont une partie réservée aux camping-cars. Une équipe d’une douzaine de personnes en saison (soit 6 à 8 équivalent temps plein) sera employées pour faire vivre ce site dont l’ouverture est prévue pour juillet 2020. Le territoire rémois ne disposant plus de véritable camping depuis 1996, le Grand Reims avait lancé une étude en 2015 pour évaluer le besoin existant dans ce domaine. Le conseil communautaire réuni le 27 juin dernier a approuvé la concession confiée au groupement Sogeval, Somival, Revea, un des principaux acteurs nationaux en matière de camping et d’hôtellerie de plein air.

Gamme d’hébergements multiples
La partie camping comprendra un total de 149 emplacements nus de 100 m² en moyenne, avec électricité et eau. Parmi eux, 31 seront réservés à l’accueil de camping-cars. Ce camping offrira aussi la possibilité de louer des résidences mobiles en toile et bois (une centaine d’unités prévues) : 10 bungalows toilés, 42 écolodges (hébergement style nature tout confort de 1 ou 2 chambres), et 48 chalets en bois gamme premium de 2 ou 3 chambres. De nombreux services seront également mis à disposition des visiteurs : une boutique, une épicerie, une salle snack et un espace forme et spa. Une piscine couverte et chauffée avec plages, sanitaires, douches et vestiaires sera également aménagée. Une terrasse donnera sur un espace jeux (pour enfants et jeux de boules). Vélos, matériel de sport, salle télévision, garderie d’enfants… complèteront l’offre proposée.

Une délégation de concession de 15 ans
Le concessionnaire Sogeval aura la charge de l’exploitation, de la commercialisation et de l’animation du camping, y compris l’entretien et la maintenance. L’ensemble des investissements seront à la charge du concessionnaire pour un montant prévisionnel de 6,3 millions d’euros, sans bénéficier de subventions de la part de la communauté urbaine. En revanche, le Grand Reims prendra en charge le financement de la voirie permettant l’accès à l’équipement à hauteur de 2 millions d’euros. La durée de la concession a été fixée à 15 ans à compter de la mise en service de l’équipement.
La communauté urbaine percevra une redevance constituée en deux parties. Une première part sera fixe et progressive : 10 000 € en 2020 et 2021, 30 000 € en 2022, et 50 000 € à partir de 2023. Sur la durée du contrat, cette part de la redevance représentera 650 000 €. La seconde part sera variable car indexée sur le chiffre d’affaires réalisé. Elle représentera 5% du chiffre d’affaires si celui est inférieur à 1,2 million d’euros et 10% si ce seuil est dépassé. Sur la durée du contrat, cela pourra représenter une somme d’1,1 million d’euros.

Début des travaux en décembre
Le lancement des travaux est programmé pour décembre prochain. Reims Revea Vacances proposera, dès le début de son exploitation prévue pour le 1er juillet 2020, 72 hébergements. Les 28 logements restant seront réalisés en 2021. L’objectif est de d’obtenir un taux d’occupation de 45 à 50%. Ce qui représenterait entre 60 000 et 65 000 nuitées sur une saison d’ouverture minimale d’avril à octobre (avec une ouverture supplémentaire possible suivant les demandes ou en lien avec des évènements spécifiques). A noter que le site internet du camping sera disponible en français, en anglais et en néerlandais